Dois-je laver ma cup avec du savon ?

Août 3, 2018 | La Cup, Santé

Si tu te poses la question de la meilleure façon de nettoyer ta Cup (Luneale ou une autre marque), tu es au bon endroit.

Pendant le cycle, nous te conseillons de la rincer simplement à l’eau, mais parfois tu es tentée d’utiliser un produit nettoyant, ce qu’on peut comprendre.

Mais selon le produit que tu vas utiliser, tu peux faire plus de mal que de bien. Alors comme cette question est importante pour ta santé, on te donne quelques réponses précises et des pistes de produits à la fois sûrs pour ton intimité et pour ta cup. C’est parti !

un point sur le pH.

Le pH (potentiel Hydrogène) mesure l’acidité d’un milieu ou l’alcalinité d’un milieu.
Ce qu’on appelle pH physiologique d’une zone, c’est son pH normal. La valeur de ce pH physiologique est donc différente sur ton visage, tes mains, ta vulve, ton vagin… et cette valeur est souvent une fourchette.

Pour maintenir le pH de chaque zone à sa valeur optimale, il faut donc un produit adapté.

Voici donc un graphique qui récapitule quelques pH physiologiques de ton corps :

La peau a un pH physiologique situé entre 4 et 7
Les muqueuses intimes externes ont un pH physiologique situé entre 5 et 8
Les muqueuses intimes internes, donc le vagin, ont un pH physiologique situé entre 4 et 4,5, et se rapprochent de 6 pendant les règles.

Ton pH vulvo-vaginal est donc acide. Souvent, les produits d’hygiène intime sont notés avec la mention « pH physiologique » sans plus de précision, donc ça te rassure et tu l’utilises. Mais utiliser un produit fait pour la toilette de la muqueuse externe (avec un pH neutre de 7 ou 8) pour nettoyer ta cup (qui va finir sur ta muqueuse interne, acide), ce n’est pas forcément adapté, car ce n’est pas le même usage.

pourquoi le pH des produits que j’utilise est important ?

Le pH vulvo-vaginal est naturellement acide car la majorité des micro-organismes nuisibles ne survit pas à un pH bas: ainsi ce pH te protège. Evidemment, certains de ces organismes se sont adapté, et les infections vulvo-vaginales les plus répandues adorent ton pH vaginal.

Pour te faire une idée :

– Les Candida, surtout le Candida albicans, sont des champignons responsables de la plupart des mycoses vaginales. Ils aiment les pH très acides, inférieurs à 4.

– Les Gardnerella, bactéries responsables de la vulvite et de la vaginite, aiment les pH autour de 5.

– Les Trichomonas, des parasites qui provoquent des infections vaginales, aiment les pH autour de 6.

– Le tableau ne serait pas complet sans te parler des « bonnes bactéries », celles dont le rôle est de protéger ton vagin de des mauvaises bactéries : en priorité, les Lactobacilles. Ces gendarmes du minou, il faut les choyer, car des Lactobacilles en bonne santé vont faire barrage à une partie des mauvaises bactéries. Et pour qu’ils se multiplient de façon optimale, il leur faut un pH entre 5,5 et 6. Ah, et puis en utilisant une coupe menstruelle, tu ne les agresses pas comme le font les tampons. Bien joué ! 😉

Pour nettoyer ta cup menstruelle, l’idéal est donc d’utiliser un nettoyant qui respecte à la fois le pH optimal de croissance des Lactobacilles, mais qui ne soit ni trop acide ni trop alcalin : bref, un pH entre 5 et 6, cela nous semble les valeurs-cible optimales.

quel est le pH des différents nettoyants ?

Voici un aperçu basé sur les renseignements que nous avons trouvés (pas toujours facilement) sur les principaux nettoyants existants (évidemment, ce graphique n’est pas exhaustif) :

Saugella Dermoliquide : pH de 3,5 | Hydralin Apaisa, Lactacyd : pH de 5,2
Cavaillès Soin de toilette intime Extra Doux, Intima Gel Extra Doux, mousse culottée Luneale : pH de 5,5
Saforelle : pH de 8 | Hydralin GYN, Myleuca Solution lavante : pH de 8,5
Savon classique : pH autour de 9

Pour ce qui est des nettoyants du commerce, tu le vois, les pH sont très différents d’un produit à l’autre.

Pour nettoyer ta cup, tu pourrais te tourner vers les produits qu’on a identifié à 5,2 et 5,5 de pH.

Mais il n’y a pas que le pH qui compte. Il y a aussi la composition…

 

la composition, un autre aspect important.

 

Evidemment, pour nettoyer ta cup menstruelle, regarder seulement le pH, ce n’est pas suffisant : tu dois aussi être attentive à la composition du produit, les substances chimiques controversées ou potentiellement dangereuses , etc… Car ta muqueuse vaginale est extrêmement poreuse à certains composants. Donc on a tout regardé à la loupe :

Pour cela, on s’est basé sur l’appli QuelCosmétic de l’UFC Que Choisir – qui analyse les substances toxiques dans les cosmétiques- et sur le site La Vérité sur les Cosmétiques – LVSC, un site indépendant, qui est plus « dur » avec certaines substances que l’UFC Que Choisir.

Pour chaque produit, on t’a mis le lien vers la fiche UFC où tu trouveras la composition complète et des indications sur les composants dangereux qu’ils ont relevés. On n’a pas pu faire la même chose avec LVSC car il n’y a pas une fiche par produit.

Nous n’avons analysé que les produits des groupes de pH 5,2 et 5,5. Mais tu peux faire l’exercice pour les autres si tu en as envie. Et on te spoile, au cas où tout lire t’ennuierait (mais t’en est déjà arrivé là, c’est déjà vachement bien !) : tu vas vite comprendre pourquoi on a décidé de créer la mousse culottée.

Hydralin Quotidien

Bayer – Monsanto comme Aspro, Bepanthen, Berocca, Euphytose…

L’UFC que Choisir le classe AAA.

LVSC note plus durement 3 composants : les PEG, le Laureth et le Disodium edta.

Ce produit est essentiellement chimique.

Lactacyd

Oméga Pharma comme Bi-Oil, Eau Précieuse, Sanodiane, ni-Quitin…

L’UFC que Choisir le classe DDD en raison de la présence de Phénoxyethanol, de Methylisothiazolinone et de Methylchloroisothiazolinone.

LVSC rajoute une vigilance sur : le Disodium Laureth Sulfate, le Magnésium Laureth Sulfate, le Sodium Laureth Sulfate, le conservateur 5-Bromo-5-Nitro-1,3-Dioxane et les PEG.

Ce produit est essentiellement chimique.

Intima 

RB, comme Clearasil, Durex, Vanish, Calgon…:

L’UFC que Choisir le classe AAA.

LVSC rajoute une vigilance sur : le Sodium Laureth Sulfate, le Disodium EDTA et le colorant CI16035.

Ce produit est essentiellement chimique.

Cavaillès Extra Doux 

Groupe Bolton, comme Somatoline, Sanogyl, WC Net, Saupiquet…:

L’UFC que Choisir le classe DCC en raison de la présence de Triclosan.

LVSC rajoute une vigilance sur : les PEG, le Magnesium Laureth Sulfate, le Disodium Laureth Sulfosuccinate, le Disodium edta et le conservateur DMDM Hydantoin.

Ce produit est essentiellement chimique.

Mousse Culottée Luneale 

Teolab, comme Luneale:

L’UFC que Choisir la classe AAA.

LVSC ne note aucune substance controversée.

Ce produit est à 98% d’origine naturel, 10% d’ingrédients bio.

on sait ce que tu te dis (peut-être).

 

Oui, tout ça pour te dire qu’on est très fiers de notre mousse culottée et qu’on pense que c’est le meilleur produit pour ta toilette intime ET le nettoyage de ta cup menstruelle.

Mais comme on n’est pas totalement objectifs, on a voulu se baser sur des faits, du concret et te prouver les choses.

Cette absence de produits vraiment compatibles avec l’usage « cup friendly » a été notre moteur dans la création de la mousse culottée, on a écarté tous les ingrédients qui ne nous convenaient pas, on a travaillé sur le pH, les conservateurs, etc… pour te proposer la solution.

Evidemment, travailler avec des ingrédients sains et naturels, ça a un coût (d’autant plus qu’on n’a pas la puissance des grands groupes pour négocier les tarifs fournisseurs). Alors elle est un peu plus chère que les produits qu’on a listé. Mais sa forme mousse fait que tu n’as besoin que d’1 à 2 pression par utilisation, donc assez peu de produit, et qu’il y a un peu moins de 150 pressions dans un flacon. Tu as donc plusieurs mois d’utilisation devant toi !

On espère que cet article t’a été utile et que tu y vois plus clair. Tu peux laisser un commentaire si tu as des questions ou des observations à nous faire !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *